Conduite en état alcoolique

En cas d’alcool au volant, il est nécessaire de distinguer TROIS cas de figure :

1- Contravention de 4ème classe : le taux d’alcoolémie se situe entre 0,5g/l et 0,79g

COMPÉTENCE DU TRIBUNAL : tribunal de police

SANCTIONS PRÉVUES PAR LA LOI : Amende forfaitaire de 135 €, suspension de permis de conduire pouvant aller jusqu’à 3 ans, perte automatique de 6 points sur le permis de conduire.

2- Délit : le taux d’alcool est supérieur ou égal à 0,8g par litre de sang ou supérieur à 0,4mg par litre dans l’air expiré

COMPÉTENCE DU TRIBUNAL : Tribunal correctionnel

SANCTIONS ADMINISTRATIVES :

  • Le retrait de 6 points sur le permis
  • L’immobilisation du véhicule sauf si un passager est en état de conduire
  • Le retrait du permis pour une durée allant jusqu’à 120 heures et non plus 72 heures par les forces de l’ordre (police ou gendarmerie), il s’agit d’une rétention de permis.
  • La suspension administrative du permis pouvant atteindre 1 an maximum (auparavant 6 mois). Il existe une procédure spécifique liée aux retraits de permis pour alcoolémie élevée (à partir de 0,8 g/l). Aucun aménagement ne sera possible pour les heures de travail (pas de permis blanc).

 SANCTIONS JUDICIAIRES:

L’article L234-1 du code de la route dispose:

« Même en l’absence de tout signe d’ivresse manifeste, le fait de conduire un véhicule sous l’empire d’un état alcoolique caractérisé par une concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,80 gramme par litre ou par une concentration d’alcool dans l’air expiré égale ou supérieure à 0,40 milligramme par litre est puni de deux ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende.

Le fait de conduire un véhicule en état d’ivresse manifeste est puni des mêmes peines. Dans les cas prévus au I et II du présent article, l’immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.Ces délits donnent lieu de plein droit à la réduction de la moitié du nombre maximal de points du permis de conduire. Les dispositions du présent article sont applicables à l’accompagnateur d’un élève conducteur ».

3- En cas de récidive de conduite sous l’empire d’un état alcoolique :

La récidive d’alcoolémie est sanctionnée plus sévèrement. Les sanctions encourues sont alors doublées par rapport à celles de l’alcoolémie délictuelle classique et l’état de récidive entraîne de plein droit l’annulation du permis de conduire et la confiscation automatique du véhicule.

La mise en place d’une stratégie de défense spécifique s’impose.

La seule solution pour sauver votre permis de conduire est de pouvoir obtenir l’annulation de la procédure, en soulevant des vices de procédure afin d’obtenir votre relaxe.

En l’absence de vices, le juge peut assortir cette annulation du permis de conduire d’une interdiction de le repasser pouvant aller jusqu’à 3 ans.

Autant dire que vu les enjeux, vous défendre est indispensable.

 

Maître Barbara SIBI, votre avocat pour vous défendre en cas de conduite en état alcoolique.

5 raisons de faire appel à Maître Barbara SIBI:

– L’expérience (+ de 15 ans de barre)
– L’expertise (du droit routier)
– L’accompagnement personnalisé (de A à Z)
– La stratégie de défense
– Le coût de votre défense (devis personnalisé + facilités de paiement)

Le Cabinet de Maître Barbara SIBI intervient sur toute la France

Contact au 01.85.76.16.25  ou via le formulaire de contact.

Maître Barbara SIBI s’engage à vous répondre dans un délai de 24H maximum. 

Adresse

103 rue de la Boétie
75008 Paris

y

Téléphone

01 85 76 16 25
06 14 02 50 52

Fax

01 85 76 16 26

Email

contact@sibi-avocat-penal.fr

Adresse

103, rue de la Boétie
75 008 Paris

Téléphone

01 85 76 16 25
06 14 02 50 52

Email

contact@sibi-avocat-penal.fr

Horaires

Lun-ven. :  9:00 - 19:00

Formulaire de contact